L’alliance du groupe Renault & Plug Power
25 novembre 2021
Voiture autonome : où en est-on exactement ?
23 décembre 2021
Afficher tout

Devenir auto-entrepreneur

Lorsque vous démarrez une aventure entrepreneuriale, réussir à atteindre votre objectif grâce à votre idée est une tâche assez complexe. C’est la raison pour laquelle la plupart des jeunes entrepreneurs délaissent leurs projets après une période d’efforts intense. Voulez-vous devenir auto-entrepreneur ? Voici pour vous quelques conseils capables de vous aider dans vos démarches.

L’auto-entrepreneuriat

C’est une activité qui permet d’effectuer une reconversion professionnelle en passant du statut de salarié au statut d’entrepreneur. Les démarches administratives liées à la mise en place de cette activité sont réduites. En contrepartie, vous devez verser quelques frais relatifs aux charges lorsque vous réalisez un chiffre d’affaires. Toutefois, il faudra respecter la limite de chiffre d’affaires fixée. Lorsqu’il s’agit de la vente de denrées, la limite de chiffre d’affaires doit être en dessous de 170 000 euros par an. Par contre, quand vous vendez des prestations, celle-ci est de 70 000 euros. L’auto-entrepreneuriat est conforme avec quelques types de projets, mais est incompatible avec d’autres.

Avertissez votre employeur si vous êtes un employé

Aujourd’hui, il existe une gamme variée de métiers avec ou sans diplôme. Ceux-ci permettent de modifier votre carrière et de vous lancer facilement dans une reconversion professionnelle. L’auto-entrepreneuriat est compatible avec le salariat. Lorsque vous faites un travail à temps partiel, il faudra aviser votre directeur. De même, lorsque votre travail est à temps plein, il faut avoir l’aval de votre employeur.

Évitez d’être dans le même domaine que votre employeur

Lorsque vous êtes employé d’une société, il faudra examiner votre bail de travail. Le fait de vous installer sur le même marché est une concurrence déloyale qui est punie par la loi. Le pacte d’exclusivité ou de non-concurrence condamne l’exercice d’une activité identique. Les militaires, les fonctionnaires et autres statuts particuliers peuvent être associés avec une micro-entreprise.

Pour mettre en place votre projet

Il faut recourir à quelques outils essentiels. Ceux-ci vous permettront de mener à bien la création de votre micro-entreprise. Il s’agit entre autres de l’étude de marché ou du business plan. La recherche d’informations sur votre projet peut vous permettre de tester votre rythme de travail.

Pour créer votre micro-entreprise

Il faut faire une déclaration de démarrage de votre activité sur les sites certifiés du gouvernement. Les informations issues de cette déclaration concernent le futur de votre micro-entreprise. Pour cela, elles doivent être fournies de façon minutieuse. Il s’agit entre autres du mode d’imposition, de la protection de votre patrimoine personnel et du type d’activité que vous visez. Il faudra aussi choisir entre un régime micro-social et un régime micro-fiscal. Les institutions, comme ACCRE, ARCE, NACRE, permettent de faire des demandes d’aides pour la mise en place de votre micro-entreprise.

Acquérir votre code d’identité et trouvez un logement pour votre activité

Le code d’identité représente le numéro SIREN de votre micro-entreprise. C’est un ensemble de 9 chiffres conçus par l’INSEE pour chaque société. Ceci facilite vos rapports avec vos consommateurs, vos fournisseurs, etc. En fonction du type d’activité que vous désirez réaliser, il est possible d’employer votre habitation comme logement professionnel sans approbation. Toutefois, il faudra verser la cotisation foncière des entreprises (CFE).

Etablir les devis et factures

En tant qu’auto-entrepreneur, il est nécessaire d’établir des devis et des factures dans le cadre de votre activité. Pour ce faire, il faut recourir à un logiciel de facturation aux normes qui tient compte de la TVA. Toutefois, l’usage de ce logiciel n’empêche pas de garder un registre de recettes et un registre d’achats. Le registre de recettes permettra d’enregistrer suivant un ordre donné les recettes perçues tout au long de l’année. Par contre, le registre d’achat permettra de faire le point sur les achats cautionnés au cours de l’année.

Créez un compte bancaire et souscrire à un contrat d’assurance

Un auto-entrepreneur n’est pas obligé de créer un compte bancaire. Toutefois, il se pourrait que votre chiffre d’affaire annuel aille au-delà de 5000 € pendant deux années successives. Dans ce cas, il faudra ouvrir un compte bancaire. Ceci vous permet de stocker vos revenus en toute sécurité. Le contrat d’assurance n’est pas exigé pour un auto-entrepreneur. Toutefois, pour exécuter votre activité en toute quiétude, il est recommandé de souscrire à l’assurance responsabilité civile professionnelle. Ceci permet de couvrir les dommages qui engagent votre responsabilité dans les métiers du bâtiment par exemple.

Devis et informations sur la formation

Remplissez le formulaire ci-dessous

Et recevez en + gratuitement le livret qui vous explique ce qu'il faut savoir sur les capacitaires de transport de marchandises en France et en dans l'UE

    Votre nom (obligatoire)

    Votre prénom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Votre numéro de téléphone (obligatoire)

    Choisissez la catégorie qui vous intéresse

    Choisissez le centre qui vous convient le mieux

    Cochez la case ci-dessous pour recevoir le livret gratuitement