Uber Freight, le fret selon UBER
13 septembre 2018
Liquide de refroidissement : à quoi ça sert et comment le contrôler ?
27 septembre 2018
Afficher tout

Ce qui change au 1er janvier 2018 dans le monde de l’automobile !

La nouvelle année apporte son lot de nouvelles mesures. Beaucoup concernent les automobilistes. Prime à la casse, taxes inédites, carburants plus chers ou forfait post-stationnement : voici ce qui change au 1er janvier 2018.

La fin du bonus pour les hybrides rechargeables

C’est une suite logique. Diminué petit à petit au cours des dernières années, le coup de pouce pour les hybrides rechargeables qui rejettent moins de 60 g/km de CO2 n’était plus que de 1 000 € en 2017. Et en 2018, c’est 0 € ! Les autos électriques sont en revanche toujours aidées, à hauteur de 6 000 €.

Hausse de la fiscalité sur les carburants

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, les tarifs dans les stations se sont envolés. Deux raisons pour l’expliquer. D’une part, il y a eu une nouvelle revalorisation de la taxe carbone. Ensuite, les députés ont validé une hausse progressive de la fiscalité du gazole pour l’aligner en quatre années sur celle du sans-plomb. Ceux qui roulent avec un moteur diesel vont d’ailleurs avoir un réveil difficile, puisqu’en une nuit le litre de gazole a pris 7,6 centimes. On se retrouve ainsi avec des prix au-dessus de 1,30 €/litre. Pour l’essence, l’augmentation est de 3,8 centimes.

Stationnement

Ceux qui ne paieront pas du tout ou pas assez leur stationnement n’auront plus de PV. Qu’ils ne crient pas victoire, la pénalité est désormais un « forfait post-stationnement » (FPS). Ce changement découle d’une loi de 2014, qui fait que les mairies récupèrent la compétence du stationnement non réglé. Elles devront ainsi gérer le contrôle et seront libres de fixer le montant de l’amende, dans une certaine mesure car le FPS doit correspondre à la somme due pour la durée maximale de stationnement dans la zone. Cela a d’ailleurs poussé des mairies à revoir leur grille tarifaire pour le stationnement ! Actuellement, le PV est à 17 €. Dans la plupart des municipalités, le FPS sera de 35 €. Mais il pourra atteindre 50 € à Paris voire 60 € à Lyon. Certaines villes feront en revanche un geste, avec par exemple seulement 10 € de pénalité à Castres.

Radar

Le contrat pour la privatisation des voitures-radar dans la région Normandie vient d’être signé. Les 26 véhicules banalisés seront donc d’ici quelques jours pilotés par des employés d’une société privée, et non des représentants des forces de l’ordre. Le but : utiliser beaucoup plus ces véhicules, qui servent pour l’instant en moyenne une heure par jour. Ce sera désormais entre 6 et 8 heures. La société privée sera rémunérée au forfait et non aux PV distribués. La privatisation sera petit à petit étendue au reste de la France.

En ce qui concerne les cabines installées au bord des routes, leur nombre va passer au cours de l’année de 4700 à 4800. Mais au total, ce seront 1 000 radars qui seront inédits, car une bonne partie du parc sera renouvelée, avec une grande nouveauté : le “radar-tourelle”. Celui-ci sera dans un premier temps capable de contrôler à la fois les feux rouges et la vitesse. Mais il sera par la suite capable de flasher en cas de non-respect des distances de sécurité, de franchissements de ligne blanches ou de stops non respectés.

Permis de conduire

Lors de l’examen pratique des permis B et B1, le candidat se verra poser une question supplémentaire portant sur les notions de premiers secours (de la théorie donc, pas de geste pratique). Une bonne réponse apportera un point à la note générale, une mauvaise réponse ne sera pas éliminatoire.

Plus tard dans l’année

– Au 1er février, hausse des tarifs de péage.

Les tarifs des péages autoroutiers seront revus à la hausse un mois après le début de la nouvelle année. Les augmentations varieront entre 1,03 et 2,05 %, soit une moyenne d’1,5 %.

– Un contrôle technique plus sévère et donc plus cher

Une réforme du contrôle technique entrera en vigueur au printemps. Le nombre de points de contrôle va augmenter, et avec lui celui du nombre de points entraînant une contre-visite. Surtout, des défauts jugés critiques seront à corriger dans les 24 heures !

– 80 km/h sur les départementales ?

Un conseil national de la sécurité routière aura lieu en janvier. À cette occasion, le gouvernement pourrait annoncer la baisse de la limitation de vitesse sur les départementales. Mais si la mesure est validée, il y a de fortes chances que son entrée en vigueur ne se fasse pas avant plusieurs mois.

Devis et informations sur la formation

Remplissez le formulaire ci-dessous

Et recevez en + gratuitement le livret qui vous explique ce qu’il faut savoir sur les capacitaires de transport de marchandises en France et en dans l’UE

    Votre nom (obligatoire)

    Votre prénom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Votre numéro de téléphone (obligatoire)

    Choisissez la catégorie qui vous intéresse

    Choisissez le centre qui vous convient le mieux

    Cochez la case ci-dessous pour recevoir le livret gratuitement